Le cheval e(s)t le bien-être

Le cheval a désormais une fonction que l’on pourrait qualifier de paraclétique dans notre monde global, et certains semblent l’avoir compris. Je vous invite à consulter cette page britannique qui fait de l’équitation certes un sport, mais qui montre également à quel point la proximité à cet animal permet de renouer avec un (bio)rythme qui vient contrebalancer les effets perçus comme néfaste de notre monde « glocal » (Roland Robertson et Zygmunt Bauman).

Le cheval peut se pratiquer à tout âge et quelles que soit la condition physique. Le cheval permet de rester mince et en forme – un moyen de lutter contre une obsession de notre temps qu’est l’obésité. De nouveaux liens se tissent donc dans l’imaginaire occidental entre l’homme et le cheval…

http://www.hoofride.co.uk/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *