retour du cheval dans nos assiettes?

De nouveau un scandale autour du cheval et de la consommation de sa chair, aujourd’hui il s’agit de la viande de cheval de selle. Même si cet animal a disparu de notre horizon quotidien, il semble bien toujours présent, même en arrière-fond, pour resurgir de temps à autre, un peu à la manière d’un refoulé. Notre relation avec cet animal, qui fut pendant des millénaires si symbiotique, ne peut se défaire en l’espace de quelques décennies.

Désormais la Commission se serait « engagée à créer un fichier d’identification unique et centralisé des chevaux dans l’Union » (Le Monde 02/09/2013), ce qui ferait de ce symbole de liberté et d’indépendance, même dompté, un animal fiché, traçable. Les valeurs imaginaires associées au cheval vont-elles en pâtir ? Ou bien est-ce là l’occasion de renforcer paradoxalement les valeurs qui lui étaient attribuées ? Comme l’écrit Édouard de Mareschal dans l’article publié par le Figaro du 06/09/2013 et consacré à ce scandale : « signe de la spécificité de cet animal dans son rapport avec l’homme, la décision de l’envoyer à l’abattoir ne reviendra qu’à une seule personne, son maître. »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *